L’URPS Masseurs-Kinésithérapeutes libéraux représente

et accompagne près de

2 800 kinés libéraux conventionnés

en Bourgogne Franche-Comté

Découvrez l'équipe

Réforme des études

Publics concernés : étudiants et instituts de formation en masso-kinésithérapie, universités, directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, agences régionales de santé.
Objet : réforme du diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute.
Entrée en vigueur : les nouvelles règles s’appliquent aux étudiants entrant en première année de formation à compter de la rentrée de septembre 2015.
Notice : le décret fixe le nouveau programme d’études conduisant au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute. Il définit :
– les dispositions générales d’accès à la formation ;
– les dispenses de scolarité dont certains candidats peuvent bénéficier ;
– la durée et le contenu du programme de formation ainsi que les modalités de certification ;
– les référentiels d’activités, de compétences et de formation.

Les 3 voies d’entrée à un IFMK

● Les concours PCB (physique-chimie-biologie)

● La Paces (Première année commune aux études de santé)

● Les filières Staps (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) ou biologie

La durée des études est passée depuis la rentrée 2015 de 3 à 4 ans d’études

900 heures de cours, répartis en quatre modules (identiques dans tous les IFMK):

1. Anatomie, morphologie, cinésiologie et biomécanique de l’appareil locomoteur

2. Physiologie Humaine

3. Pathologie, psycho-sociologie

4. Masso-Kinésithérapie, activités physiques et sportives

Art. D. 4321-16. : « La formation conduisant au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute, organisée en deux cycles de quatre semestres chacun, dure quatre années, soit huit semestres.
La formation organise le développement des compétences professionnelles. Le premier cycle apporte les enseignements scientifiques, méthodologiques et professionnels fondamentaux nécessaires à la compréhension des problèmes de santé et des situations cliniques rencontrées en kinésithérapie. Le second cycle, à partir du socle de connaissances théoriques et pratiques acquis, organise le développement des compétences diagnostiques et d’intervention kinésithérapique dans tous les champs d’exercice de la profession.
La répartition des enseignements sur les quatre années est la suivante :
1° La formation théorique et pratique de 1 980 heures, sous la forme de cours magistraux (895 heures) et de travaux dirigés (1 085 heures) ;
2° La formation à la pratique masso-kinésithérapique de 1 470 heures.
Le travail personnel complémentaire est estimé à 3 220 heures environ.
L’ensemble, soit 6 670 heures, constitue la charge de travail de l’étudiant. 

Le programme et les modalités d’organisation de la formation en lien avec l’université sont fixés par arrêté des ministres chargés de la santé et de l’enseignement supérieur. »

Arrêté du 2 septembre 2015

Décret du 2 septembre 2015