L’URPS Masseurs-Kinésithérapeutes libéraux représente

et accompagne près de

2 800 kinés libéraux conventionnés

en Bourgogne Franche-Comté

Découvrez l'équipe

Où en sommes-nous aujourd’hui concernant le sport santé en Bourgogne Franche-Comté ?

03 septembre 2018

Il est important de rappeler que concernant le sport santé (le médecin pouvant prescrire une activité physique adaptée (APA) dans le cadre du parcours de soins des personnes en ALD),  des décrets sont parus en début d’année 2017, avec en particulier le souci de mieux définir le rôle de chacun, entre les MK, enseignants en APA, éducateurs sportifs, diplômés fédéraux….

La prescription de l’activité physique bénéficie en Bourgogne Franche-Comté d’un dispositif spécifique répondant aux textes réglementaires, le Parcours d’Accompagnement Sportif pour la Santé (PASS), mis en œuvre par le Réseau Sport Santé de Bourgogne Franche-Comté (RSSBE), en 2012.

Il propose des activités encadrées par des professionnels formés pour adapter leurs séances aux besoins des patients, sédentaires et atteints de pathologies chroniques, leur permettant de reprendre une activité physique adaptée, régulière, et progressive, à proximité de chez eux, sur conseil et prescription d’un professionnel de santé.

Afin d’ouvrir les cabinets des masseurs-kinésithérapeutes (MK) au sport santé et dans l’attente des directives nationales sur les questions du financement notamment et des référentiels que la HAS doit publier prochainement, l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) masseurs-kinésithérapeutes libéraux, en partenariat avec le RSSBE,  passerelle entre le milieu sportif et médical, a établi un questionnaire, au cours du dernier trimestre 2017, afin de recenser les MK désireux de s’investir dans le sport-santé, qui ont un rôle clé à jouer.

 Au total, 8,5 % des kinésithérapeutes de la région ont répondu au questionnaire.

Il ressort surtout de notre enquête un besoin de formation sur la gestion de séances de groupe (22 MK le réclament) : savoir coacher un groupe, pédagogie, organisation et élaboration des séances… Sur le contenu (déroulé de la séance, demande de protocoles, séances types, demande d’approches spécifiques par pathologies) mais aussi sur les aspects administratifs (mise en place des groupes, nombre de patients, organisation réseau). Nous avons aussi enregistré plusieurs demandes sur les principes de rééducation à l’effort, le calcul de la Fc max, la gestion de l’intensité de l’effort ou encore la rééducation cardiaque.

En parallèle, mi-avril 2018, est sorti le rapport de l’IGAS et de l’IGJS*, dressant un premier bilan, que vous pouvez lire ici : RapportIGASIGJSAPSMArs2018

Quant à l’ARS et la DRJSCS, ils en sont actuellement à la première phase qui consiste à recenser les professionnels déjà investis ou désireux de s’investir dans ce type d’activité ; figurera la liste des structures  proposant une offre d’activité physique, recensement qui sera opéré par le CROS, d’ici la fin d’année 2018, sur un modèle déclaratif de la part des structures et des professionnels. L’ARS a établi un cahier des charges concernant le recensement des offres, qui est en cours d’évolution : nous en suivons de près la finalisation, et vous tiendrons informés de sa mise en place.

En parallèle sera mis en place un espace dédié aux médecins sous forme d’un tutoriel vidéo où on trouvera du e-learning par exemple.

Par ailleurs, le RSSBE, conjointement avec l’URPS, travaille au contenu d’une formation de 40 heures qui sera proposée dès le printemps 2019 aux MK.

Encadrée par des professionnels formés aux pathologies, l’activité physique apporte de réels bénéfices pour les patients tant sur le plan physique et physiologique que sur le plan psychique et social.

Plus de 900 patients ont bénéficié du PASS en 2017 sur la région.

Le rôle de l’URPS est primordial : faire valoir la place du MK dans le sport santé, travailler à la coordination entre médecins, MK et APA dans l’intérêt du patient, impulser et faciliter la prescription de cette activité par le médecin traitant, et accompagner le recours à l’APA pour les patients en ALD, faire connaitre cette offre aux MK, aux médecins traitants et aux patients, …

Nous vous rappelons l’importance  de faire votre demande de carte d’éducateur sportif  qui vous sera nécessaire pour intégrer le Réseau Sport Santé : c’est aussi un bon indicateur de l’intérêt de la profession pour le sport santé.

Guide pratique de demande de carte d’éducateur sportif

 

L’URPS MK libéraux Bourgogne Franche-Comté est une association Loi 1901 telle que définie dans le décret n° 2010-585 du 2 juin 2010 et créée par la loi du 21 juillet 2009 «portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires». Constituée de 12 MK libéraux élus par leurs pairs pour cinq ans, elle a pour but de contribuer à l’organisation et à l’évolution de l’offre de santé au niveau régional.
POUR NOUS CONTACTER : contact@urpsmk-bfc.fr

 

 

* Inspection générale de la jeunesse et des sports



Retour à la liste des actualités