L’URPS Masseurs-Kinésithérapeutes libéraux représente

et accompagne près de

2 800 kinés libéraux conventionnés

en Bourgogne Franche-Comté

Découvrez l'équipe

COVID 19 / Récapitulatif des liens utiles et des questions que vous pouvez vous poser

16 mars 2020

  • Données Santé Publique France 
  • Application STOP COVID : Informations ici
  • kit de communication STOP COVID
  • ⚠ Depuis le 2 juin, sur prescription médicale, vous pouvez coter 2 nouveaux actes COVID-19, réalisables et facturables jusqu’au 10 janvier 2021 inclus :
    – Un AMK 20, pour rééducation de déficiences respiratoires et locomotrices (30 min environ)
    – Un AMK 28, pour rééducation de déficiences respiratoires, locomotrices et neurologiques (60 min environ).

    Ces cotations, habituellement applicables pour des soins chez des patients BPCO, pourront être utilisées chez les patients post COVID-19, adaptables à la fatigabilité du patient. Elles pourront être réalisées si besoin en alternant télésoin/présentiel — après un premier contact en présentiel, obligatoire pour pouvoir réaliser le bilan et plan de soin.

    Le nombre de séances est limité à 20 par patient. Au delà de ce nombre, la cotation des actes se fera selon la nomenclature actuelle.

    Plus d’infos : ici

  • Possibilité pour chaque professionnel de santé titulaire d’une carte CPS de bénéficier d’un test de dépistage Covid-19 à sa demande, dans le laboratoire de son choix et sans prescription médicale.
    Ce test est intégralement pris en charge par l’assurance maladie.
     
    Arrêté ici
  • Arrêté permettant la téléconsultation pour les kinés :
    L’arrêté du 11 mai 2020 qui proroge l’état d’urgence sanitaire prolonge la possibilité de pratiquer le télésoin jusqu’au 10 juillet 2020.
    ARRETE TELESOIN MK 18042020
    Fiche-télésoin-masseurs-kinésithérapeutes-cpam-24-04
  • Prise en charge des indemnités journalières des professionnels de santé libéraux par l’Assurance Maladie : La facturation par télétransmission en lot dégradé n’impactera pas le versement des aides à la télétransmission. Plus d’informations ici : FAQ etc.

 

  • L’URPS MK BFC a demandé à l’ARS BFC, vendredi 13 mars, la mise à disposition de masques FFP2 et lunettes de protection pour les MK prenant en charge des patients atteint par le COVID-19.
    Réponse : l’ARS prend note du besoin et fait remonter au ministère. Nous avons eu une nouvelle réunion aujourd’hui. Toujours pas de réponse à ce jour sur les lunettes mais un approvisionnement de masques FFPP2 serait prévu jeudi, à disposition dans les officines pour tous les PS, sans précision de la manière dont ils seront distribués encore. Toutes les semaines, votre URPS relance l’ARS BFC pour avoir du matériel de protection ! Nous avons une réunion par semaine en audioconférence.
    Retrouver l’arrêté ici
  • Concernant les fermetures d’école : les enfants des personnels soignants pourront être accueillis. Le DG est en contact avec le rectorat et les communes s’organisent pour assurer un service minimum.
    Les MK, salariés comme libéraux, sont inclus par ces dispositions, même si le texte ne les citent pas explicitement. Information confirmée ce jour par l’ARS BFC lors de notre réunion et par écrit ce jour :

    « Pour faire suite à votre demande ci-dessous et comme cela a été précisé hier après-midi lors de la conférence téléphonique, le service de garde mis en place concerne bien les masseurs-kinésithérapeutes qui sont des professionnels de santé de ville. La liste des catégories de professionnels concernés dans la fiche ci-jointe n’est pas exhaustive : « les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées… ». »

    Fiche garde des enfants : FICHE COVID Garde d-enfants

  • Report des cotisations CARPIMKO : Sous réserve d’une officialisation du Ministère de l’économie, l’indemnisation des professionnels de santé libéraux ayant pris la décision civique de fermer leur cabinet devrait être de 1 500 euros, sur base d’un calcul mensuel, pour les professionnels attestant d’une baisse d’au moins 70% de leur activité.Vous pourrez bénéficier de cette aide à partir du 31 mars, en faisant une simple déclaration sur le site de la DGFIP ; Nous ne disposons pas, pour le moment, d’autres informations officielles sur la procédures ou les modalités précises du calcul. NOUVEAU : A partir du 1er juillet 2020, les MK pourront prétendre à une aide forfaitaire de 1 000€, exonérée de charges, demande de la Fédération Française des Praticiens de Santé (FFPS) validée par le Ministère. Vous devrez effectuer votre demande sur votre espace personnel CARPIMKO, avant le 31 décembre 2020 (CP-ffps-retraite).
  • Compte tenu des circonstances exceptionnelles liées au COVID-19, le gouvernement a aménagé le dispositif d’activité partielle de manière rétroactive. Si vous êtes employeur, vous pouvez adresser vos demandes d’indemnisation au titre des heures chômées, à compter du 1er mars 2020; Plus d’infos ici : Informations du Ministère des finances (coronavirus-minefi-10032020pdf-1-) & Infos UNAPL (covid-et-ap19032020)
  • Affiches gestes barrière et lavage des mains :

 


Retour à la liste des actualités